Tractage Xpress à Chamrousse : la deuxième tentative est la bonne !

Posted by | mars 26, 2012 | Vie du Club | No Comments

Sorties réalisées les 29 février et 21 mars 2012.

C’était un défi discuté depuis plusieurs mois au sein du CAF-DSA. Il s’agissait de hisser Nathanael (et son fauteuil) en haut de la croix de Chamrousse, dans un format XPress qui fait échos aux montées sèches (en course a pied) Gresivaudan XPress organisées à l’automne. C’est aussi le format proposé par nombres de compétitions de ski alpi en nocturne…

A l’occasion de la fête de la station de Chamrousse, nous avions effectué une première tentative. Le départ avait été donné à 19h sous les vifs encouragements d’une belle foule de vacanciers étonnés par la composition de l’attelage. Mais vers 19h20, les organisateurs de la station souhaitant nous voir descendre pour ne pas décaler les autres animations en cours, nous abandonnons l’ascension. Une belle réussite néanmoins, avec un retour au Recoin fêté par un feu d’artifice et une cohorte de flambeaux autours de nous (merci les mono de l’ESF).

L’événement, bien qu’incomplet, a été largement couvert par les médias locaux. Ci-contre un article dans les affiches de Grenoble, mais aussi un article dans 20 minutes, puis dans le Dauphiné Libéré (18 mars 2012).

Le volumineux press-book de l’association NatNCo est disponible ici. Enfin, cet événement est l’occasion de susciter l’attention de France 3 Alpes, qui nous offre un beau reportage lors du tractage suivant (format classique). Merci Cécile pour le plan Com’ !

Néanmoins … il fallait remettre ça, pas question d’abandonner l’idée. Nous nous sommes donc retrouvés le mercredi 21 mars, vers 18h au Recoin, à une bonne dizaine de compétiteurs (plus ou moins affutés), pour une montée à la Croix avec pour objectif de boucler l’aller-retour en moins de 45 minutes.

A 18h20, le chrono est lancé, et l’attelage part au pas de course. Le premier raidillon des Gabourous est avalé rapidement, et le compteur s’affole déjà à la montre: on dépasse les 1100m/h. Nous croisons furtivement Annick qui s’essaye au travelling : merci pour le mini-reportage !

S’en suivent une succession de petites pentes (ça tracte dur) et de replats (où il faut relancer au pas de course), on bifurque a droite par La Bascule et nous atteignons la piste de La Crête. Il reste encore 150m de dénivelé, et surtout une grande distance horizontale pour atteindre la croix. Tout le monde relance la machine, les foulées s’accélèrent… la croix se rapproche, et avec elle le dernier ressaut à franchir au plus vite. Nous contournons la gare d’arrivée du télésiège, et nous arrêtons au pied de la pyramide de la croix. – … alors Nat, combien? – 37’37, beau chiffre non? Le pari est presque gagné.

Il reste à dépeauter au plus vite, lover la corde et… et… et… et non, on ne repart pas tout de suite, certains participants décident de se rhabiller “tranquillou” parce qu’il fait “un peu frisquet maintenant”. Le soleil a disparu, le peu de lumière qui reste sera suffisant pour atteindre la station sans frontale mais il ne faut pas trainer. Nous repartons donc sans plus attendre (le chrono tourne toujours…). La descente n’est pas aussi rapide qu’espérée: la piste n’a pas encore été travaillée par les dameuses, et les petites congères de la journée ont maintenant regelé…impossible de lâcher complètement les freins mais on file vite quand même. Le groupe pendant la descente se reconstitue intégralement, et nous arrivons groupés au parking. Résultat : 43’59. Il ne nous reste plus qu’à fêter dignement cet “exploit de l’inutile” chez notre amis l’écureuil.

A refaire l’an prochain! D’ici là, un autre défi pour NatNCo se profile dans les semaine qui viennent : l’ascension du Grand Paradi sur deux jours. Ce sera probablement moins lactique, mais pas moins dur! Tracteurs: Jean-Jacques, Roch, Yvon, Le Mich, Jeroen, Thomas, Nicnic, Sanfroic, Nico, Matt, , Eric, Sebastien. Photos et vidéo : Annick.

Leave a Reply

Your email address will not be published.